search

Accueil > Ressources > Concours > Les Olympiades des Sciences de l’Ingénieur en 2012

Les Olympiades des Sciences de l’Ingénieur en 2012

Jean-Paul Vincent - juin 2012

jeudi 19 juillet 2012, par Catherine Dubos-Bacherot

Les Olympiades des Sciences de l’Ingénieur se sont déroulées pour la troisième année consécutive. Ce concours est ouvert aux étudiants en classe de première ou terminale SSI ou STI2D.

Le travail s’effectue par équipe. Chacune d’entre elles est constituée de deux à cinq lycéens, encadrés par un ou deux enseignants. Les projets réalisés par les équipes intègrent des travaux expérimentaux pluri-technologiques dans le domaine des Sciences de l’Ingénieur.

Cet événement vise à récompenser les jeunes talents qui deviendront les ingénieurs de demain. Par extension, les Olympiades sont l’occasion de promouvoir cette discipline encore jeune et mal connue du grand public, et pourtant si importante.

Le concours se déroule en deux grandes étapes :
- La finale académique : elle permet de sélectionner une ou deux des meilleures équipes se présentant au concours.
- La finale nationale réunit les finalistes académiques et récompense les dix meilleures équipes de France.

Cette année, ce ne sont pas moins de onze équipes qui ont concouru pour la finale académique de Dijon. Le tableau suivant regroupe ces équipes :

Lycée Nom du projet Descriptif
Carnot Robot d’intervention en milieu hostile (RIMHo) Etude et réalisation d’un robot radiocommandé conçu pour évoluer en milieu hostile
Henri Parriat Lampe à reconnaissance vocale Expérience avec une lampe qui change d’intensité au son de la voix
Henri Parriat L’avion rapace Les scientifiques se sont intéresses de très près aux solutions techniques que les animaux ont développées pour contrer les phénomènes naturels dans le but de sauvegarder leur espèce.
Nous allons présenter un petit avion et allons étudier les changements qui se produisent lorsqu’on change les ailes, en essayant de se rapprocher le plus possible des ailes d’un véritable oiseau
Lycée Militaire d’Autun Porte à récupération d’énergie Aujourd’hui, des questions se posent sur les énergies sales ou les énergies qui sont vouées à disparaître. Notre système permettrait de créer de l’énergie électrique à partir d’un mouvement du quotidien : l’ouverture d’une porte. L’énergie créée sera stockée dans une batterie pour servir à ouvrir la porte, mécaniquement, aux personnes à mobilité réduite à l’aide d’un bouton poussoir
René Cassin Comment assister une brouette par
moteur électrique amovible ?
Étude et réalisation de la motorisation d’une brouette avec détection de vitesse
Saint Joseph Robot écrivain avec roues holonomes Conception d’un robot écrivain avec roues holonomes
Léon Blum Détection d’obstacles sur voiture radio-commandée Comment préserver l’intégrité de la voiture radio-commandée malgré le manque de réflexes du pilote inexpérimenté ?
Léon Blum Chariot d’industrie automatisé Comment guider un chariot électrique sur un parcours balisé et répétitif ?
Léon Blum Dynamo corporelle Comment récupérer une petite partie de l’énergie que dépense un marcheur pour recharger une batterie de téléphone portable ?
Léon Blum Trieur de cartes à jouer Comment trier automatiquement un jeu de carte par couleur

Parmi ces onze équipes participantes, deux ont été retenues pour la finale nationale, qui s’est déroulée à Clamart le 30 mai 2012, au centre de recherche et développement d’EDF :
- Le lycée militaire d’Autun présentant « La porte à récupération d’énergie »
- le lycée Saint Joseph de Dijon présentant « Le robot écrivain à roues holonomes ».

Même s’ils n’ont pas figuré dans le classement des dix finalistes nationaux, leurs projets novateurs étaient d’une très grande qualité, tout comme l’ensemble des onze projets régionaux.

Le comité d’organisation tient à remercier l’implication, le travail et la qualité des projets de tous les participants, élèves et professeurs. Cet engagement exemplaire est salué par le comité d’organisation régional piloté par l’Inspection Académique et Régionale, ainsi que par les professeurs organisateurs. Comité qui d’ailleurs tient à signaler qu’il n’y a aucun perdant, mais uniquement des équipes avec de très bons projets !

Quelques photos permettent de voir les réalisations proposées pour les finales académiques :
photo

- Le lycée Léon Blum et leurs projets : « Détection d’obstacles sur voiture radio-commandée », « Chariot d’industrie automatisé », « Dynamo corporelle » et « Trieur de cartes à jouer ».

JPEG

- Le lycée René Cassin et leur projet « Brouette à moteur électrique amovible ».

JPEG

- Le lycée militaire d’Autun et leur projet « Porte à récupération d’énergie »

- Le lycée Saint-Joseph et leur projet « Robot écrivain à roues holonomes ».

JPEG

Pour en savoir plus sur les Olympiades des Sciences de l’Ingénieur

Pour des renseignements sur les Olympiades en Bourgogne, vous pouvez contacter Jean-Paul Vincent